• Nostalgique, oh oui!

    Je devais m'y attendre mais j'ai quand même le coeur gros...

    L'hôpital qui a occupé ma vie pendant 42 années est en pleine destruction,

    regardez:

     

    Nostalgique, oh oui!

    ... je l'ai connu comme cela...

     

    Nostalgique, oh oui!

    ... et maintenant, il en est là....

    Nostalgique, oh oui!

     

    Nostalgique, oh oui!

    Voici quelques photos du journal "La semaine"

    Nostalgique, oh oui!

    Nostalgique, oh oui!

    Nostalgique, oh oui!

    Nostalgique, oh oui!

    ... pour en faire ceci:

    Nostalgique, oh oui!

    ... tout un nouveau quartier de logements, commerces, parc... etc...

     

    Nostalgique, oh oui!

    ... mais je garderai toujours cette image de "mon hôpital"!

    Bon jeudi!

     

     

    « Le grenier.Sortie en bateau...suite »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    34
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 09:25

    Hello Mireille

    De retour vers tes billets après quelques temps à courir l'Europe, je découvre ton billet. J'ai vu construire puis plus récemment démolir l'hôpital de Chambéry, démolir aussi celui - plus vieux - d'Annecy et je me demande encore pourquoi ne peut-on aménager plutôt que détruire ? 

    Bises

    33
    Dimanche 18 Septembre 2016 à 17:47

    Coucou Mireille

    C'est bien triste et je te comprends  !

    Ici à Nancy , il ont déplacé la prison sur les hauteurs et font des logements sur une grande partie du site , le tri postal ( à coté de la gare ) a était transformé en congrès ,où il ont gardé la structure et effacé l'énorme timbre du mur !! POUFFF un symbole  en moins !!

    Bisous

    Danielle

     

    32
    Dimanche 11 Septembre 2016 à 22:26

    Bonsoir Mireille. Je comprends que la démolition de cet Hôpital où tu as travaillé tant d'années t'attriste. Bisous

    31
    eva
    Samedi 10 Septembre 2016 à 15:39

    et plus d ' hopital??il a été reconstruit ailleurs??

    bisous

    30
    Yvonne Anne
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 18:59

    Je l'ai vu, revu tout au long de ma vie....mon lycée était tout proche, mon oncle y a habité, face à Sainte Thérèse ...Je suis allée y voir des malades, des bébés qui venaient d'y naître et j'y suis allée en consultations.Quand les locaux se sont vidés, cela m'a attristée, et quand j'ai suivi les différentes phases de son démantèlement, mon coeur a palpité d'émotion.

    Maintenant, j'emmène R. à Mercy dans un hôpital moderne et j'attends, impatiemment, la refonte de ce quartier qui j'espère apportera suffisamment d'espaces verts et dont les immeubles garderont une hauteur raisonnable....

    De tout coeur avec toi, Mireille.....Bisous.

    29
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 09:24

    On ne peut oublier l'endroit où l'on a passer une grande partie de sa vie active.Mais tout évolue.A Ajaccio aussi on construit un nouvel hôpital...

    Bonne journée.

    28
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 09:19

    je le voyais tous les jours,quand j'étais au lycée (louis vincent)

    bisous

    27
    Vendredi 9 Septembre 2016 à 07:22

    C'est toujours difficile à vivre...

    42 ans, ce n'est pas rien !.

    Une pensée spéciale pour toi Mireille

    Bises

    Michel

    26
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 20:43

    Et l'hôpital, il sera où ??? bien excentré ?... Bon il faut voir quand les travaux seront finis si c'est un endroit où il fait bon vivre et à quel niveau seront les loyers...

    Bisous

    25
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 19:11

    Je pense pouvoir te comprendre, c'est d'une tristesse!!!

    ....moi c'est 36ans que j'ai passés ds les hostos mais en psy!

    Bonne soirée.

    24
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 19:01

    ...on peut comprendre ton pincement au coeur,  un endroit où l'on a travaillé longtemps, où l'on est attaché par de nombreux souvenirs, c'est difficile à admettre qu'il va disparaitre, la rançon du progrés, espérons que  ce nouvel hopital sera mieux equipé, plus confortable pour les patients, et plus agreable pour le personnel hospitalier, mes amitiés chere Mireille, bisous 

    23
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 17:55

    ah oui ça fait toujours un pincement au coeur !!! je te comprends.. nous c'est le pavillon de mémé que maman a vendu qui va être démolit et reconstruction d'une maison sur le terrain, quand ça sera fait je mettrai des photos, maman redoute ce jour là !!! elle y a passé son enfance, moi aussi, kevin aussi, mais bon mémé disait qu'il ne faut pas s'attacher à la pierre, c'est aux gens qu'il faut s'attacher et elle avait raison, elle m'a dit ça le jour ou j'ai quitté ma maison quand j'ai divorcé, et que j'y ai laissé des plumes.. avec le recul elle avait raison.

    27° aujourd'hui il a fait bon, une bonne soirée et un gros bibi flo

    22
    @nnie54
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 17:53

    C'est tout un quartier qui va se transformer et cet hôpital laissera tous les souvenirs possibles pour ceux et celles qui y ont travaillé comme toi Mireille, nostalgie est bien le mot. La vie est ainsi, il faut aller vers autre chose et je suis sure que tu trouveras plaisir à traverser ce nouveau quartier surtout s'il y a un parc.

    Ce sera l'occasion d'aller le voir lorsqu'il sera fait.

    Gros bisous, @nnie

     

    21
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 15:41

    ah oui  ça fait mal au cœur de voir ces bâtiments avec plein de souvenirs disparaître mais bon  !!! ?? dur dur !!     gros bisous bel am A+

    20
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 14:10
    Bonjour Mireille,
    Oh comme je te comprends ... moi c'est mon immeuble de la rue Chevreuil à Nanterre, l'immeuble qui nous a vu grandir mon amie Eliane et moi ; même la rue Chevreuil n'existe plus ... C'est des repères qui n'existent plus et c'est déstabilisant. Il reste les photos heureusement ... Passe une très bonne journée, bises Véronique
    19
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 14:00

    Oh purée !!!!! moi aussi je connaissais très bien l'hôpital Bon Secours j'habitais à 2 pas, je crois que Metz à bien changé depuis le temps que je ne suis pas venue ! bisous !

    18
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 13:19

    Je te comprends car les lieux sont symboliques , je suis passée pas plus tard qu'hier pres du lycée de l'autre côté une façade de bon secours qui si j'ai bien compris sera sauvegardé . Que de souvenirs dans cet établissement hospitalier qui faisait partie intégrante du quartier .

    Bon jeudi 

    Bisous 

    17
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 12:57

    Bonjour Mireille.

    Je comprend ta nostalgie pour cet hôpital ,surtout lorsque on y a travaillée de si longue années ,il te reste de bon souvenir ,mais le regret est présent.

    Agréable journée .Bisous. Kettyn.

    16
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 11:52

    Oui, je comprends que de voir ça, c'est une grande émotion pour toi.

    Ont-il déjà construit le nouvel hôpital? Bon, ça me parait un passage obligé avant de détruire le Bon Secours.

    Amicalement. Yann

    Et merci d'avoir joué aux mots avec nos chats  - ( ^_^ ) -

    15
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 11:12

    Et oui je comprends ta nostalgie , c'est partout pareil , à Dijon le grand hôpital général a été transféré au Bocage immense usine où il y a 50 salle d'opérations, et l'ancien hôpital qui avait pourtant des parties classés va être transformé en grand centre oenologique et gastronomique  !! et oui les temps change ........

    Bonne journée Mireille

    Bisous Hélène

    14
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 10:14

    Coucou Mireille ... C'est dans toutes les villes comme ça ... on détruit, on reconstruit, même si ce n'est pas toujours en mieux ... !!!

    Bonne journée, BISOUS

    13
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 09:20

    Bonjour …
    Oui ! Mais ! C’est pour mieux renaître mon enfant !
    Ainsi va la vie ...
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є

    12
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 08:37

    Et toujours "pour accueillir des commerces" dont on ne voit jamais la couleur ...

    11
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 08:33

    je comprends ta réaction Mireille une page se tourne mais pas nos souvenir.... Beaucoup de quartiers de mon enfance ont été détruits  et j'ai encore du mal à mis retrouver quand je vais voir ma famille.. Et je te parle pas de mon hôpital aussi on détruit ou reconstruit et j'ai même pas reconnue entrée du bâtiment autre jour à la télé...Gros bisous Mireille ..

    10
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 08:30

    On croit à tort que tout est immuable et on se trompe lourdement. J'ai connu ça avec l'ancien centre de tri de Metz, on a beau savoir que les locaux sont inadaptés et obsolètes ça fait quelque chose...

    Bisous, 

    9
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 08:10

    Ah oui, ça doit faire drôle, une page qui se tourne, nous avançons dans la vie et rien ne reste figé.

    Et dire que tout continuera comme cela après nous

    bises et belle journée, c'est enfin couvert et moins chaud ce matin, hier avec 32° je n'en pouvais plus.

    8
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 08:02

    Coucou Mireille, penses  à une chose, l'amiante par chez moi, a fait beaucoup de dégats, une association de malades a été crée...mais pas facile pour toi et ça je te comprends, presqu'une vie  a l'intérieur..tu as raison, gardes les souvenirs en mémoire , j'espère qu'ils auront  gardés le petit trésor qui se cache derrière une grande planche...gros bisous à bientôt

    7
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 07:23
    lavandine

    Ils ont fait la même chose avec l'hôpital civil de stasbourg mais l'ont reconstruit ailleurs en un seul bâtiment alors qu'avant c'était une petite ville. Ils ont néanmoins gardé certains pavillons et leur ont attribué d'autres fonctions.

    Gros bisous pour accompagner cette belle journée .

     

    Lavandine

     

    http://lorgnettedunjour.canalblog.com/

    6
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 07:09

    Normal que tu ai ce sentiment , nous sommes attachés à nos souvenirs et 42 ans ce n'est pas rien. Cela arrive de plus en plus , à Compiègne  il en fut de même il y a quelque années ,mais je n'y avais pas travaillé  ,juste accouchée  et cela m'a fait un choc  alors toi !!!! 

    Maintenant tous les hôpitaux doivent être aux normes , alors on construit du neuf !!

    bises énormes   

    5
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 07:06
    CathyRose

    Comme je te comprends Mireille, je réagirais exactement comme toi ! N'y aurait-il pas eu la possibilité, plutôt que de détruire et de reconstruire, de réhabilité les lieux ...?
    Belle journée, bisous !
    Cathy

    4
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 06:53
    ZAZARAMBETTE

    Coucou Mireille,

    Difficile de voir ses repères disparaître. Je comprends cette nostalgie qui t'envahit concernant ces 42 ans passés dans ce lieu qui disparait. L'affect en prend un coup quand ça se produit !

    Bises et bon jeudi

    3
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 06:44

    Ah oui, je connais ce sentiment de perte, mon école a aussi été démolie, la colo où j'ai passé mon enfance idem , ainsi que des maisons que j'ai vécu  et à

    chaque fois la nostalgie reprend ses droits !

    Bisous 

    Nicole 

    2
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 04:02
    colettedc

    Ah ! Mireille, je comprends facilement ce serrement au ... on s'attache à nos lieux ! Bon jeudi tout entier ! Bises

    1
    Jeudi 8 Septembre 2016 à 00:28

    Je comprends ce que tu ressens 

    J'ai vécu cela il y a qq années le labo a été détruit , j'ai fini ma carrière dans un labo flambant neuf , les 5 dernières années mais dans ma tête ma préférence, mes souvenirs étaient ailleurs 

    C'est devenu un grand complex de boutiques, restos  et de tout ce que l'on veut c'est horrible ça ne me plait pas et j'évite ce coin .........

    Tes photos sont parlantes et me remuent aussi 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :