• ...nous aussi un jour....

    J'ai reçu un mail de mon amie Rando. Ce texte, certes long à lire, m' a beaucoup émue...

     

    ...nous aussi  un jour....

    ... la vie passe si vite...

    Des infirmières font une découverte renversante dans les poches d’un vieil homme décédé.

    Lorsque ce vieil homme est décédé dans l’aile gériatrique d’une maison de retraite d’une petite ville australienne, tout le monde a cru qu’il ne laissait rien de valeur derrière lui.
     Mais lorsque les infirmières ont fait la liste de ses maigres possessions, elles ont découvert ce poème. Sa nature et sa qualité étaient telles que le personnel de la maison de retraite en a fait des photocopies, et qu’il a été distribué à tous les employés de l’hospice.

     Une infirmière a même emmené une copie du poème à Melbourne. Depuis, l’unique titre de gloire du vieil homme a été publié dans les éditions de Noël de nombreux magazines australiens, ainsi que dans des magazines traitant de la santé mentale.

    Ce poème simple mais éloquent a même été transformé en diaporama.
    Et ce vieil homme, qui n’avait rien de plus à offrir au monde, est désormais l’auteur de ce poème “anonyme” qui connaît un grand succès sur le web.

    Vieil homme grincheux.

    Que voyez-vous, infirmières ? Que voyez-vous ?
     À quoi pensez-vous lorsque vous me regardez ?
     À un vieil homme grincheux, pas très sage, aux habitudes hésitantes et au regard perdu dans le lointain,
     Qui bave en mangeant et ne répond jamais aux questions.
     Qui, lorsque vous criez “J’aimerais que vous fassiez un effort !”
     Semble ne pas réagir du tout à toutes ces choses que vous faites.

     Un homme qui perd toujours une chaussette ou une chaussure ?
     Qui, en résistant parfois vous laisse faire ce que vous voulez, pour le nourrir et le baigner et pour remplir ces longues journées.

    Est-ce que c’est à cela que vous pensez ? Est-ce que c’est ce que vous voyez ?
    Alors ouvrez les yeux, infirmières. Car vous ne me voyez pas.
     Je vais vous dire qui je suis...
    Alors que je suis assis ici, alors que je vous obéis, alors que je mange ce que vous me donnez.
    Je suis un enfant de dix ans
    J’ai un père, une mère, des frères et des sœurs qui tous s’aiment beaucoup.
    Je suis un garçon de 16 ans vif et motivé, qui n’a qu’un espoir : rencontrer au plus vite celle qu’il aimera.
    Je suis un futur marié de vingt ans au cœur palpitant.
    Je peine à me souvenir des vœux que j’ai promis d’honorer.
    Maintenant âgé de 25 ans, j’ai désormais des enfants qui ont besoin de mes conseils et d’un foyer heureux et sûr.
    À 30 ans, mes enfants grandissent vite, unis comme les doigts d’une main par des liens qui devraient être durables.
    À 40 ans, mes jeunes fils sont devenus grands et sont partis, mais ma femme est toujours à mes côtés pour voir que je ne leur en veux pas. 
    À 50 ans, à nouveau, des bébés jouent autour de moi,
    À nouveau, il y a des enfants à la maison, ma bien-aimée et moi.
    Le pire n’est plus à venir, il est déjà là, ma femme n’est plus.
    Je me tourne vers le futur. Je tremble de peur.
     Car tous mes enfants ont désormais leurs propres petits.
     Et je pense au temps qui passe et à tout l’amour que j’ai reçu.
    Je suis désormais un vieillard et la nature est particulièrement cruelle.

    La vieillesse est une mauvaise blague qui nous fait paraître stupides.
    Le corps s’écroule. La grâce et la vigueur disparaissent.
    Il ne reste plus qu’une pierre là où autrefois j’avais un cœur.
    Mais au fond de cette vieille carcasse, il reste un jeune homme, tapi dans l’ombre, et de temps en temps, mon cœur épuisé s’emballe lorsque je me souviens de tous les moments joyeux. Je me souviens aussi des moments douloureux.
    Et j’aime et je vis de nouveau ma vie.
    Je repense à toutes ces années, bien trop peu nombreuses bien trop vite parties.
    Et j’accepte ce triste état de fait.
    Rien ne dure éternellement.

    Ouvrez donc les yeux. Ouvrez les yeux et regardez bien.
    Je ne suis pas un vieil homme grincheux.
    Regardez de plus près et admirez ... MOI !!
      
     Souvenez-vous de ce poème lorsque vous croiserez une personne âgée que vous aurez envie d’ignorer, sans faire l’effort de chercher l’âme d’enfant qui vit en son sein. Car un jour, nous aurons tous cet âge avancé !

     (texte original de Phyllis McCormack, traduit par Bridoz.com)

     
    Bon vendredi!
     
    « ...une expo...Sages...comme des images! »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    28
    Lundi 27 Juin 2016 à 10:04

    Coucou Mireille ... Un texte très touchant, très émouvant.

    De fortes chaleurs m'ont tenues éloignée de l'ordi ces derniers jours.

    Belle semaine, BISOUS

    27
    Samedi 25 Juin 2016 à 13:32

    Je connaissais déjà ce texte très émouvant. Nous vieillissons tous et toutes...

    26
    Samedi 25 Juin 2016 à 07:00

    Hé oui, que c'est émouvant, pas facile de placer une personne , des nuits d'insomnie et de questions...avais-je  le droit de décider??? j'ai du placer une tante..(heureusement que ce n'était pas ma maman partie trop tôt).. j'ai eu la chance d'avoir mon amie Pattie , travaillant en maison de placement ; qui a su lui donner toutes les douceurs dont toute personne devrait avoir...un grand merci à elle...un temps bien gris pour notre rencontre du jour...mais jeudi et hier , un très beau soleil... gros bisous 

    25
    Samedi 25 Juin 2016 à 06:17

    Quel beau texte, plein de sagesse et de réalité !  Comme la vie passe vite...

    J'en suis ému et il s'en faut de peu que les larmes ne brouillent ma vision.

    Merci pour ce partage émouvant.

    Bises Mireille.

    Michel

    24
    @nnie54
    Vendredi 24 Juin 2016 à 21:50

    Il est unique ce poème ! Cet homme a vécu une vie qu'il clame haut et fort et dans les yeux de ceux qui le regarde, un jeune homme est encore là, un homme mûr mais ils ne voient que le vieillard.

    C'est un passage de la vie vers lequel nous allons tous, gardons en nous ces personnes que nous aurons été.

    Belle soirée, Mireille, il a fait meilleur aujourd'hui, ouf !

    @nnie

     

    23
    Vendredi 24 Juin 2016 à 19:41

    Un texte que j'avais déjà lu mais qui mérite d'etre largement diffusé , oh que oui qu'i es difficile d’être une personne âgée aujourd'hui , et je trouve de plus en plus , parfaitement en accord avec ce que dit Zaza.

    Bonne soirée 

    Bisous 

    22
    Vendredi 24 Juin 2016 à 16:41

    Coucou Mireille .

    Merci Mireille pour ce partage !

    Un texte très émouvant et qu'il faudrait afficher dans certaine maison de retraite ( voir toutes  ) parce que quand on voit comment les personnes âgées sont traités parfois , c'est honteux , ces personnes oublient que leur tour viendra un jour !!

    Bonne fin de journée , BISOUS

    Danielle

    21
    Vendredi 24 Juin 2016 à 16:10

    C'est très touchant.

    20
    Vendredi 24 Juin 2016 à 15:08

    Bonjour Mireille

    Magnifique texte, très touchant... le raccourci de toute une vie.

    Bonne journée

     

    19
    Vendredi 24 Juin 2016 à 14:51

    Oh merci Mireille, c'est magnifique

    Bises

    18
    Vendredi 24 Juin 2016 à 14:30
    francinea

    Bonjour, de qui remonter le moral ! je te souhaite un bon week end, bisous

     

    17
    Vendredi 24 Juin 2016 à 14:26

    Texte très émouvant.. et qui fait réfléchir.. on devrait l'afficher dans toutes les  maison de retraite, service de gériatrie et hôpitaux.. ...oui à quoi on pense ce sont pas des numéros ... je me souviens de mon mémoire de fin étude sur la personne âgée en chirurgie du respect de la personne, de son corps etc.......

    A partir aujourd'hui la maison se remplit les premiers vacanciers arrivent.. suis en mode semi-pause..a bientôt.

    Gros bisous de la Bretagne.

    16
    Monique
    Vendredi 24 Juin 2016 à 14:06

    Texte à afficher dans toutes les maisons de retraite !!!

    J'en fais une copie pour envoyer à ma fille qui justement y travaille.

    Belle journée

    15
    Vendredi 24 Juin 2016 à 09:52

    merveilleux ce poeme, chere Mireille, eh oui c'est ça la vie ! comme je suis déjà dans cette phase de mon existence, je comprends d'autant mieux ! tres emouvant, bonne fin de semaine et grosses bises

    14
    Vendredi 24 Juin 2016 à 09:16

    Bonjour …
    Oui ! Pour sûr …
    <<<
    La vieillesse est une mauvaise blagueEt, en ce qui me concerne, j’accepte ce triste état de fait. >>>
    Bonne journée … Amicalement …
    ¢ℓαυ∂є

    13
    Vendredi 24 Juin 2016 à 09:05

    Émouvant et tellement vrai .....yes

    Merci Mireille ..... smile

    Bisous 

    12
    Vendredi 24 Juin 2016 à 08:55

    C'est la vie qui se déroule avec ses aléas et ses logiques.

    On ne fait jamais trop attention à ce qui se passe, tout être humain à sa personnalité qu' il faut parfois savoir découvrir...

    Bonne journée.

    11
    Vendredi 24 Juin 2016 à 08:33
    Bonjour Mireille,
    Un poème bien émouvant. Nous avons toujours une part de l'enfant en nous, c'est vrai ... Je vais le recopier merci beaucoup.
    Passe une bonne journée, bises Véronique
    10
    Vendredi 24 Juin 2016 à 08:26

    Bonjour Mireille .

    Un joli texte qui est plein de vérité et un peu tristounet quand même .

    Je te souhaite un bon Vendredi et un bon week-end car je ne serais pas devant l'ordi  Samedi et Dimanche s'il fait beau .

    Bisous de nous deux .

    signature11

    9
    Vendredi 24 Juin 2016 à 08:08
    ZAZARAMBETTE

    Coucou Mireille,

    Un texte magnifique et tellement émouvant. Les générations actuelles n'ont plus aucun respect pour leurs aînés qui prennent de l'âge et dont ils devraient s'occuper. Pour l'avoir vécu en m'occupant seule de mes parents, je ne peux qu'approuver cet homme dans ce testament. Merci Mireille !

    Bises et bon vendredi - ZAZA

    8
    Vendredi 24 Juin 2016 à 07:58
    Claudine/canelle

    Bonjour Mireille 

    Ce texte est très emouvant , et oui n'oublions pas qu'à notre tour nous serons ainsi 

    La vie tourne  ...

    Bises

     

    7
    Vendredi 24 Juin 2016 à 07:47

    Nous avons tous un vécu mais trop souvent nous jugeons sur les apparences...

    Bisous,

    6
    Vendredi 24 Juin 2016 à 07:40

    très beau et que de souvenirs pour lui et pas des moindres "la vie" tout simplement

    bises

    lyly

    5
    M.et BG
    Vendredi 24 Juin 2016 à 06:45

    Je l'avais déjà lu ....

    Il m'a émue aux larmes .... mais c'est la Vie ...........

    Plein de bisous pour une bonne journée bien chaude .....

    4
    Vendredi 24 Juin 2016 à 06:36

    Triste et réaliste ce poème !!

    Bonne fin de semaine Mireille gros bisous Rozy

    3
    Vendredi 24 Juin 2016 à 03:36
    colettedc

    Très beau et émouvant, que tout cela, Mireille ! Merci du partage ! Bon vendredi tout entier également !

    Bises

    2
    Vendredi 24 Juin 2016 à 00:32

    texte émouvant en effet ...

    1
    Vendredi 24 Juin 2016 à 00:22

    Ce poème est superbe .Il me touche d'autant plus que mon père ( 97 ans depuis mai )vient d'entrer en maison de retraite .Mais lui ne peut plus écrire .Par contre, il raconte bien ses souvenirs .Je ferai lire ce poème aux personnes sympas qui s'occupent de lui.

    Merci et Bonne Fin de semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :