• Le bisou, son avenir...?

    J'ai lu cet article sur France Inter ... allons-nous changer nos habitudes... après?

     

    Le bisou, son avenir...?

    ... toute ressemblance avec moi est ...fortuite... nonméo!

    -.-.-.-.-

    Juste avant le confinement, nous avions adopté des gestes alternatifs pour éviter de se faire la bise. Désormais, nous sommes carrément confinés, mais après ? "La bise pourrait faire les frais de cette période de confinement", estime le sociologue et anthropologue David Le Breton.

    Quel avenir pour le bisou, le calin, l'accolade ?

    On dit bise, bisou, smack, bec, baiser. On les pratique, au bureau, à la machine à la café, dans la rue, à la maison, ils sont un geste commun pour se saluer. Ils sont, ou bien ils étaient ? La pandémie de coronavirus les a mis au rancart. La période actuelle est aussi faite de likes, de cœurs, de pouces en l'air ou non. 

    Le magazine en ligne britannique Unnherd, estime que, plus que jamais, le numérique va nous enfermer dans nos forteresses d’écrans. Ne peut-on s’attendre à de grands moments de fraternisation dès que le glas du confinement aura sonné ? À l’heure où il nous est dit de tous tenir à l’écart les uns des autres, quel avenir pour le câlin, l’accolade, l’embrassade en dehors des cadres familiaux et intimes ?

    "C'était déjà une tendance en cours" estime David Le Breton, anthropologue et auteur de plusieurs ouvrages et études sur la place du corps dans la société. "Le confinement va radicaliser des tendances, notamment les courants de pensée qui estiment que le corps est en trop, un élément gênant à l'avancée technologique, voir une menace".

    S'embrasser, une spécialité géographique

    Nous avons pourtant de solides traditions en France, parfois même stigmatisées ailleurs dans le monde. Contrairement aux salutations en se penchant à l’asiatique, aux checks et hugs américains, aux mains posées sur le cœur pour les hommes de confession musulmane, langue tirée dans quelques villes du Tibet, en France c'est bien connu, on pousse la sophistication avec des formules différentes pour chaque région. 

    Trois bises, dans le Massif central,  la Drôme, l'Hérault, le Gard, la Lozère, l'Ardèche, dans le Vaucluse, les Hautes-Alpes et l'Ain, quatre bises, dans l'Aube, l'Yonne, la Haute-Marne, et la Vendée. Ensuite, on peut même pousser les spécialités locales en se demandant s'il faut joindre la joue droite ou gauche. 

    La France est, sur ce sujet, partagée en deux. Les Français sont parfois moqués pour cette façon si tendre qu’ils ont de s’embrasser, avec toutes ces variantes, même quand ils ne se connaissent pas spécialement, ou quand ils sont simples collègues. "Ce sont des gestes d'affection, des rites d'entrée et de sortie d'une interaction, ou bien de congratulations, lors d'une victoire sportive", rappelle David Le Breton. 

    "Certains trouveront la bise encombrante, d'autres voudront se rattraper"

    "Je pense que la pratique des poignées de mains entre hommes perdurera", explique David Le Breton, "alors que la bise, pratique plus féminine, plus personnelle et volontariste, pourrait faire les frais de cette période de confinement. Certaines personnes estimaient déjà qu'elles en avaient assez de faire la bise dans le milieu professionnel, elles se sentaient incommodées, et ça va continuer". Le chercheur insiste toutefois sur l'ambivalence des tendances car pour lui, n'en doutons pas, "certains auront le besoin de se rattraper". 

    "C'est sûr, il faut s'attendre à des moments de retrouvailles chaleureuses", poursuit-il. "Notre époque, qui est à la fois une période de recul du corps, et de dé-sensorialisation du monde, produit aussi de grands rassemblements ou moments de liesse collective".

    Historiquement, des modes et des méthodes différents

    Au Moyen Age ce sont les nobles qui s'embrassent, sur les lèvres, entre chevaliers. C'est une preuve d'amitié. Pour les vassaux, cela a représenté aussi une forme d'honneur rendu. Au XIVe siècle, la bise recule dans la haute société, en raison de la peste, ou par effet de mode. Marie de Médicis, élevée en Toscane, au palais Pitti, n'avait pas l'habitude du baiser sur la bouche, elle aurait donc fait abandonner cette pratique à la cour de France lorsqu'elle s'est mariée à Henri IV. C'est donc à elle que l'on devrait la bise sur les joues plutôt que sur les lèvres. 

    Mais il semble aussi que les épisodes de peste partout dans le royaume aient fait reculer le baiser. Ce fut  le cas également à Londres, pour la grande peste en 1655. Le bisou est revenu en grâce après la Première Guerre mondiale, sur la main dans la haute société, sur la joue dans les classes populaires.

     Bon w-end!

     

    « Un ouvrage commencé....Bon dimanche, le dernier de mars... »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    35
    Dimanche 29 Mars à 22:55
    Nous verrons bien. Bises de loin.. B)
    À.
    34
    d
    Dimanche 29 Mars à 14:54
    d

    Je suis de ceux qui pensent que beaucoup de choses vont changer: en matière de consommation et de pollution notamment. j'espère aussi plus de solidarité et de partage…..Ah! si la Terre pouvait devenir un paradis !!

    33
    Dimanche 29 Mars à 10:54

    J'ai hâte de refaire des bisous aux miens

    bises amicales

    32
    Samedi 28 Mars à 21:07
    ... Pour répondre à ta question. Oui mon fils fait des expositions et il est prof de dessin dans une école primaire du 18ème et avec une amie ils ont une galerie à Montmartre où il donne à titre privé des cours et Justine son amie restaure des vitraux. Elle a aidé à la restauration des vitraux de Notre Dame.
    31
    Samedi 28 Mars à 19:31
    Bonsoir Mireille,
    Je ne suis pas très bisous, mes enfants non plus. Ma grand-mère nous embrassait tout le temps, ça m'énervait lol !
    Bonne soirée, bises Véronique
    30
    Samedi 28 Mars à 19:19

    Bonsoir Mireille. Je pense que beaucoup de choses changeront, surtout si la période de confinement est longue. Bonne soirée et bisous

    29
    Agruidd Bruno.
    Samedi 28 Mars à 18:45

    et les princes charmants , ils vont faire un check pour réveiller leur princesse endormie? C'est con, j'aimais mieux avant....

    UN article interessant..on vera bien si ce confinement aura un impact sur le comportement du bisou .    

    en voici un virtuel pour te souhaiter un bon WE!

    28
    Samedi 28 Mars à 18:27

    Je te ferais bien un bisou... Mais j'hésite ... Florentin   

    27
    Samedi 28 Mars à 16:25

    merci, Mireille, bien intéressant - mais si enfin on n'est plus obligé d'embrasser des tas gens qu'on ne connait pas, coutume apparue dans les années 70, ça ne sera pas plus mal - prends soin de toi !

    26
    Samedi 28 Mars à 16:02
    Renée

    C'est pas plus mal j'ai horreur de faire ou devoir la faire a des inconnus même si c'est dans le cadre d'une rencontre avec d'autres gens connus...

    25
    Samedi 28 Mars à 14:49

    On verra bien en attendant bisous virtuelle Mireille.

    24
    Samedi 28 Mars à 13:19
    oth67

    Bises virtuelles !

    23
    Samedi 28 Mars à 11:28

    Ben moi figures toi que je n'aime pas trop embrasser les gens, lol.. suis pas bisou, au grand dam de ma mère, et mon fils pareil, je n'embrasse jamais mon fils ou alors quand il rentre de vacances ptdrrr, ma mère je l'embrassais car elle etait en demande mais ça ne me manque pas du tout, de plus quand on etait malade, on ne s'embrassait jamais on a toujours plein de précautions.

    donc si dorénavant on ne s'embrasse plus, ça m'ira très bien, ça va même m'arranger, souvenir quand j'étais jeune, que j'arrivais dans la famille de mon père à paris, fallait que j'embrasse tout le monde, c'etait le calvaire lol..

    on verra bien je pense qu'on embrassera toujours mais un plus petit comité, et ce sera nettement mieux.

    et si on veut m'embrasser je tendrai ma main qu'on me la baise ! ptdrrrr

    bon w.end grand beau temps 17° ça va être genial.. je t'embrasse flo.

    22
    Samedi 28 Mars à 11:20

    Un texte qui en dit long, je ne suis pas très bisous, mais j'espère que çà ne va pas trop changer nos habitudes, "BISOUS !"

    Bon week end !

    21
    Samedi 28 Mars à 11:15

    Un article très intéressant sur la bise , reculera - t - elle après ce confinement mystère . En tout cas je me rappelle qu’après H1N1 au boulot , l'habitude de se faire la bise avait cessé .

    Bonne journée 

    Bises 

    20
    Samedi 28 Mars à 10:54

    Je ne vois pas pourquoi ça changerait, et je n'espère pas ! Bien sûr qu'on recommencera à se faire des bisous, l'inverse serait trop triste !

    Bisous virtuels ! et bon week-end

    19
    Samedi 28 Mars à 10:53

    Bonjour d'Angers …
    Étude intéressante ...
    Durant ma vie professionnelle je n’ai jamais embrassé les collègues de travail H ou F … c’était poignée de main ou rien !
    Mon environnement y était habitué … mais j’embrassais ma famille proche ...

    Confinement :
    Le changement d’heure dimanche, franchement on s’en tape … on ne sait même plus quel jour on est !

    Bonne journée ... Amicalement ... Claude, “confiné” gouvernemental …
    Prend soin de toi … et de tes proches !

    18
    Samedi 28 Mars à 10:33

    Bonjour Mireille.

    Un texte plein de vérité.

    Ce matin le Soleil a refait son apparition et la journée sera plus agréable et peut être que le week-end aussi.

    Je te le souhaite agréable et je t'invite a cliquer sur ce lien.

    http://jacques05100.eklablog.com/covid19-p2342832

    Bisous de nous deux.

    17
    Samedi 28 Mars à 10:01

    La bise, tu as dit BISE, c'est quoi ça?

    Sans rire dans les pays anglosaxons la bise ne se fait pas vraiment, on se serre dans les bras ou rien du tout, je vois cela en Irlande. Et pourtant les gens sont très proches et très chaleureux donc la bise faite parfois par obligation ne veut pas dire grand chose, enfin on verra à la sortie ......................du confinement.

     
    What do you want to do ?
    New mail<button id="fenetremailtobuttonCopyClipboard">Copy</button><textarea id="fenetremailtoclipboardToCopySelect"></textarea>

    Belle journée, et ....................bises

     
    What do you want to do ?
    New mail<button id="fenetremailtobuttonCopyClipboard">Copy</button><textarea id="fenetremailtoclipboardToCopySelect"></textarea>

    16
    Samedi 28 Mars à 09:57
    PPRene

    oui il est fort possible que les habitudes changent ? moi je n'ai pas l'intention de changer ! mourir d'un bisou ce n'est quand meme pas desagreable ! porte toi bien chere Mireille, bisous 

    15
    Samedi 28 Mars à 09:52

    Coucou Mireille,

    Merci d'avoir partagé avec nous la lecture de cet article.Il faut donc se poser les bonnes questions.

    Bisous, bon week-end, prends soin de toi

    14
    Samedi 28 Mars à 09:51
    Marie de Clessé

    Pour dire des imbécillités, Il y en a qui feraient mieux de se taire, ça nous ferait des vacances!!! C'est du n'importe quoi, bien sur que nous allons nous embrasser comme avant!!!Pfff

          Bon samedi à toutes

             Bisous.

                Marie.

    13
    Samedi 28 Mars à 09:43

    Je ne suis guère inquiet sur ce sujet, moneytonguecoolyes mdrrrr

    Bon week end

    12
    Samedi 28 Mars à 09:18
    @ suivre ;)
    Douce journée Mireille, bisous
    11
    Samedi 28 Mars à 08:49

    Bonjour Mireille 

    Voilà un article qui pourrait faire réfléchir mais doit on pour autant changer nos comportements ?

    Je ne suis pas vraiment démonstrative mais il me peinerait de ne plus faire la bise ou le bisou comme auparavant ...

    Bonne journée Mireille 

    Bises

    10
    Samedi 28 Mars à 08:35

    Wait and see !

    9
    Samedi 28 Mars à 07:44

    En Inde, on se salue en joignant ses mains devant sa poitrine et en inclinant légèrement la tête. Pas de contact. J'aime bien ce principe.
    Sauf avec les gens que j'aime : des bisous, des câlins, des big hug, ca fait du bien !
    Bon courage pendant le confinement.
    Sur mon île, face à la mer, c'est pas trop dur. On verra sur la durée. Mais heureusement qu'il est possible de faire des cam avec les enfants, de téléphoner à Maman, de communiquer par tous ces créneaux possibles.
    Bises de la Chriss sur son îlet

    8
    Samedi 28 Mars à 07:24

    C'est très intéressant, cet article... en effet, peut-être que certaines habitudes changeront... En ce qui me concerne, je pense que je referai la bise aux personnes à qui je la faisais déjà... En ce moment, j'aimerais bien pouvoir la faire à mon amoureux mais, comme nous ne vivons pas ensemble... nous ne sommes pas prêts de pouvoir à nouveau nous embrasser !!!

    Très bonne journée et gros bisous

    7
    Samedi 28 Mars à 07:15
    Cathy

    Je ne fais de bisou à personne puisque je ne sors pas ... mais j'en fais toujours à mon fils et à mon mari ... non mais ! Va t'en expliquer à un jeune homme handicapé mental que non seulement il ne peut plus sortir, mais qu'en plus il est privé de bisous et de câlins ...
    Bon week-end, bisous ! wink2
    Cathy

    6
    Samedi 28 Mars à 07:08

    il est évident que pour l'instant, le baiser est contre indiqué, il le serait à moins  ... "je ne t'embrasse pas j'ai un rhume" disions-nous déjà, alors ici on ne rit plus, les bisous on se les envoie !

    plus tard, beaucoup plus tard ... on verra ...

    amitié .

    5
    Samedi 28 Mars à 06:07
    Mitou
    Surtout ne rien changer à l'avant !Les bisous sont importants !
    Gros bisous et bon week-end
    Mitou
    4
    Samedi 28 Mars à 05:48

    Qui vivra verra ...

    Oh le français a la faculté de tout oublier 

    Donc y a pas de soucis à se faire yes

    Bonne journée 

    Bisous yes

    3
    Samedi 28 Mars à 04:54
    colettedc

    Merci pour ce partage sur l'avenir du bisou, Mireille ! Le temps nous le dira ! Il se peut bien oui, que les habitudes changent, en effet !!! 

    Bon week-end,

    Bises♥

    2
    Samedi 28 Mars à 01:19

    Bonjour Mireille

    en temps normal en Chine jamais de bise

    Je te souhaite un agréable week-end

    Avec amitiés René

    1
    Samedi 28 Mars à 00:31

    Bonsoir Mireille. Et bien un bisou de la sorte  he  deviendra  peut-être coutumier.

    Interessant ton article.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :