• Kifer quelqu'un...

    Dans la série "façon de parler", Frédérick Gersal (les Editions de l'Opportun) nous en propose l'explication suivante:

     

    Kifer quelqu'un...

    .....cette bande-là, je l'ai "kifée grave" tout un a-midi, trop sympa!**

    - Kifer quelqu'un signifie "aimer quelqu'un", apprécier cette personne et quand on souhaite exprimer ce sentiment de façon encore plus forte, encore plus intense, il faut ajouter l'adjectif "grave"!

    Ce verbe "kifer" qui peut s'écrire avec un ou deux "f", vient de kif, un mot de langue arabe qui évoque d'abord un sentiment, un état de bonheur parfait. C'est le kif.

    Et puis dans une seconde acception, il signifie "comme" dans le sens de "pareil". C'est alors que ce mot est doublé: "kif-kif" et on comprend qu'il s'agit d'exprimer une similitude, c'est équivalent.

    Cette répétition d'un même mot est fréquente dans notre vocabulaire, comme par exemple le "train-train", qui est quotidien, quand c'est la routine. Faire "moitié-moitié", qui prouve un partage équitable, comme le "fifty-fifty" venu d'Angleterre. Une égalité qui se retrouve dans une autre locution: "donnant-donnant" qui évoque un échange de même valeur, bref, c'est "kif-kif"!

    Echanger, partager un amour avec une personne qui ressent les mêmes sentiments que vous, kif-kif, avec la même intensité, c'est le kif!

    Bon w-end!

    * nous nous étions donnés rendez-vous Jazzy* (voir son article du 31 juillet-giselefayet.wordpress.com ), Annie du 54, Yvonne-Anne et Marc de Metz pour passer un moment ensemble.

    **.... et nous allons recommencer le 9 août à Strasbourg avec des ami(e)s en plus: Eva, Brigitte et Michel, Bernard, Sèv.Oth 67 et...????.....si vous êtes dans le coin.....

     

     

     

    « Philippe Geluck a dit....Regarde.... »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :